Synertrade - Twitter Synertrade - Google + Synertrade - LinkedIn Synertrade - Youtube

Vous êtes ici

Success story Alstom
Success Stories | 20/02/2016

Alstom Transport booste sa productivité

« L’outil d’eSourcing nous permet de piloter l’application de nos stratégies (un à trois ans) sur le contrôle des coûts, la qualité et les délais de livraison, et de développer une vision (trois à cinq ans) sur les partenariats avec nos fournisseurs majeurs. »
François Gautier, Vice president Sourcing Performance chez Alstom
 

Plus qu’une simple question de flux de passagers et de fret, le transport est pour Alstom un processus complet qui débute par l’écoute des besoins du client et aboutit à la mise en service de solutions harmonieuses et efficaces. Alstom Transport, division du groupe Alstom, est présent dans plus d’une soixantaine de pays et emploie 32 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 6,2 milliards d’euros pour l’exercice 2014-2015. Son activité est composée de quatre pôles : la fabrication de matériel roulant (trains, métros, tramways…), la signalisation, la maintenance et, enfin, la mise en place d’infrastructures et de solutions ferroviaires complètes, clés en main.

 

Consolider la gestion des appels d’offres au niveau du groupe

La direction des Achats, qui regroupe environ neuf cents collaborateurs, traite chaque année 3,5 milliards d’euros d’achats auprès de plus de huit mille fournisseurs. Il y a six ans, la direction du groupe décide de centraliser ses achats. « À l’époque, se souvient François Gautier, Vice president Sourcing Performance chez Alstom, les achats étaient gérés au niveau local par un service dédié dans chacune des principales usines ; les acheteurs, répartis à travers le globe, ne disposaient en commun que d’une base fournisseurs et d’une coordination partielle sur les achats majeurs. » A l’occasion de la centralisation de la direction des Achats, une roadmap est donc mise en place. Alstom développe un outil de suivi des réductions des coûts Achats et lance, l’année suivante, un appel d’offres pour s’équiper d’une solution de RFQ qui intègre un workflow de validation des choix fournisseurs.
 

« Il devenait indispensable pour nous d’acquérir une solution de gestion des appels d’offres : localement, chacun menait ses consultations à sa façon avec un workflow de validation manuel », explique François Gautier. Même si certains sites avaient développé localement des outils relativement performants, rien n’était standardisé au niveau du groupe. « Nous souhaitions consolider la gestion des appels d’offres pour renforcer, d’une part, le contrôle du management sur les transactions, et améliorer, d’autre part, la performance des acheteurs et le pilotage de l’activité. »

 

Asseoir les processus internes

Différents acteurs sont étudiés, mais SynerTrade se distingue rapidement par son périmètre fonctionnel et l’adéquation de sa solution Source to Contract aux besoins de la direction des Achats. Un critère déterminant dans la mesure où la solution retenue doit permettre de soutenir les processus internes tels que la Delegation of Authority ou encore les achats transverses. Une fois la solution en production, les keys users, préalablement formés par l’équipe projet, forment à leur tour les utilisateurs sur le terrain. Dès lors, l’outil est progressivement utilisé par l’ensemble des acheteurs de façon systématique à partir d’un certain montant, au-delà duquel, il est impossible d’approuver le choix d’un fournisseur si celui-ci n’a pas été déclaré dans le workflow. Et si la transparence qu’offre la solution sur la gestion des appels d’offres peut au départ contrarier les utilisateurs, finalement, ils lui réservent un bon accueil. Comme le souligne François Gautier : « Le module RFX offre aux acheteurs un cadre qui leur permet de gagner du temps et d’être plus performants. » Parallèlement, l’application Contract Management est mise en œuvre ; l’ensemble des contrats du groupe sont donc désormais stockés au sein d’une base unique. L’année suivante, c’est l’application Auction qui est déployée, avec des performances particulièrement concluantes sur les achats directs et indirects.

 

Visibilité globale sur la performance des fournisseurs

Un référentiel métier est mis en place sur la fonction Achats. Objectif : mesurer la progression de la maturité, par un audit annuel, de l’ensemble de l’organisation. Celui-ci met en évidence la nécessité de s’équiper d’une solution de gestion de la performance et de la maturité des fournisseurs. « La plupart de nos fournisseurs livrent sur différents sites. Il nous manquait un moyen de pouvoir partager leurs performances entre nos acheteurs, logisticiens et qualiticiens pour disposer d’une vue complète sur chacun d’entre eux », explique Didier Mardon, Sourcing Domain Manager. Avec l’aide de SynerTrade, un pilote est donc mis en place sur une des usines du groupe.

 

Les informations collectées sont à la fois d’ordre quantitatif – relatives aux achats, aux commandes, aux pièces livrées non conformes, au chiffre d’affaires – et qualitatif, au travers d’une grille de questions objectives. Elles permettent de contrôler que les fournisseurs répondent bien aux objectifs QCDT (qualité – coûts – délais – technique) fixés annuellement par l’acheteur, dont Alstom fait une de ses priorités. Une fois l’ensemble des informations recueillies, une note globale consolidée au niveau de l’ensemble des usines du groupe est établie.
 

Chaque mois, en effet, ces informations sont partagées à l’échelle du site, avant d’être intégrées à un tableau de bord local, qui sera ensuite automatiquement consolidé de façon transverse au niveau du groupe. La direction centrale des Achats dispose ainsi d’une vision chiffrée et qualitative des performances de chacun des principaux fournisseurs.
 

Un indicateur précieux, ce que confirme Didier Mardon : « Ce tableau de bord mensuel représentera à terme le principal indicateur pour la direction des Achats. Il nous renseigne sur la performance des fournisseurs par rapport aux objectifs et complète les différents audits fournisseurs (Qualité, logistique, process, capacité,…) effectués par ailleurs ».

 

Gain de temps, conformité et visibilité

La mise en oeuvre de la solution de SynerTrade s’inscrit dans un dispositif sur le long terme : « L’outil d’eSourcing nous permet de piloter l’application de nos stratégies (un à trois ans) sur le contrôle des coûts, la qualité et les délais de livraison, et de développer une vision (trois à cinq ans) sur les partenariats avec nos fournisseurs majeurs », confie François Gautier.
 

Aujourd’hui, la direction des Achats d’Alstom a l’assurance que les règles de contrôle internes sont bien appliquées et les grilles officielles bien respectées pour sélectionner les fournisseurs dans les projets, et ceci au niveau du groupe. Le management dispose d’une visibilité sur la performance des fournisseurs et de l’organisation. Enfin, côté utilisateurs, la solution génère des gains de temps conséquents : « Sur une population de quatre cents acheteurs, chaque heure de gagnée par semaine grâce à la solution, revient à recruter dix acheteurs supplémentaires », se félicite François Gautier.