Synertrade - Twitter Synertrade - Google + Synertrade - LinkedIn Synertrade - Youtube

Vous êtes ici

Focus sur le SRM
Tribunes | 25/01/2017

Focus sur : le SRM

Le SRM (pour Supplier Relationship Management) est aux Achats ce que le CRM est aux Ventes : un outil de gestion des flux d’informations et de données afin de gérer tout ce qui se rapporte aux fournisseurs (informations, sélections…). Grâce au SRM, les mécanismes d’approvisionnements de l’entreprise ont été optimisés et sécurisés pour une plus grande conformité.

Le département achats rencontre de nombreux enjeux :  au-delà de la recherche permanente d’économie, on trouve également des enjeux liés aux risques fournisseurs, à la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) ou simplement à la collaboration avec les fournisseurs.

Véritable «autoroute» des données achats, le SRM est l’outil par excellence des acheteurs confrontés à cette somme d’enjeux cruciaux pour l’entreprise. Il permet de poser un cadre, de maîtriser les flux d’informations, d’harmoniser la connaissance fournisseurs entre tous les collaborateurs. Il permet également de rationaliser les coûts aussi bien au niveau de la production que du traitement administratif.

Les principales fonctions du SRM sont liées à :

  • La sélection des fournisseurs
  • La maîtrise du risque fournisseurs
  • La gestion des données fournisseur
  • La gestion des plans de développement
  • La gestion de la qualité et des incidents
  • L’amélioration de la collaboration interne et externe
  • La RSE
  • La mobilité

Mettre en place un tel référentiel, dans les grandes entreprises et les grands groupes est un défi majeur, qui implique l’implémentation d’un outil spécifique. Le SRM doit permettre à la direction achats de disposer de différents types de données au niveau des fournisseurs, d’être capable de les consolider et de les diffuser aux bonnes personnes dans l’entreprise. Dans le même temps, dans le cadre du suivi des contrats, ce système doit aussi permettre de combiner des données externes fiables et à jour, et les informations collectées auprès des collaborateurs qui sont au contact des fournisseurs, quel que soit leur poste et l’endroit où ils se trouvent.

Les solutions SRM de SynerTrade sont conçues dans cet objectif: elles concentrent des données externes issues de bases de données, qui sont ensuite triées et «nettoyées» pour ne garder que ce qui est utile pour l’entreprise dans sa recherche et sa sélection de fournisseurs. L’outil intègre par exemple les résultats des entreprises à trois ans ou ses cotations officielles éventuelles, grâce à des partenariats avec des prestataires tels que Bureau Van Dijk ou Dun&Bradstreet.

Ces données sont complétées par celles que les collaborateurs vont implémenter dans le cadre de leur relation quotidienne avec le fournisseur. Les tâches répétitives et automatisables sont prises en charge et traitées par le système, tandis que les collaborateurs des achats, de la comptabilité, des ventes, n’interviennent que sur les tâches, à forte valeur ajoutée, de leurs missions respectives. Le système d’information permet, au-delà du gain de performance, de faciliter la transition des clients dans des dynamiques d’efficacité et de flexibilité. Les outils de SRM, grâce à la dématérialisation qu’ils apportent, permettent une mobilité de l’acheteur et des collaborateurs.

Ainsi, l’acheteur peut gérer plus facilement des tâches sur des temps qui étaient auparavant non productifs (déplacements professionnels par exemple), et se concentrer sur les tâches à forte valeur ajoutée comme la recherche d’innovation.

A propos de l'auteur
SynerTeacher - Digital Procurement Expert

Chaque mois, retrouvez un thème autour du Digital Procurement. Ce mois-ci, cap sur le SRM : Supplier Relationship Management.